Santé

Le Pays, en collaboration avec l’Observatoire Régional de Santé, la Caisse Primaire d’Assurance Maladie, l’Union Régionale des Caisses d’Assurances Maladie et le Groupement Régional de Santé Publique, a réalisé un diagnostic de l’offre de soins du territoire et une analyse de l’état sanitaire de la population.  
Ce travail fait apparaître :
•    La présence concomitante d’indicateurs sociaux et sanitaires défavorables, et une offre de services de soins de proximité relativement réduite et susceptible de diminuer encore en l’absence de mesure pour infléchir cette tendance.
•    Des  taux  de  mortalité  générale  et  prématurée  (avant  l’âge  de  65  ans)
supérieurs  à  la moyenne  nationale. Les  taux  de  recours  aux  soins  hospitaliers de courte durée (médecine, chirurgie, gynécologie obstétrique) sont en outre plus élevés qu’en moyenne dans la région.
•    Les écarts sont particulièrement marqués pour les maladies cardiovasculaires, les pathologies associées à la consommation d’alcool, les traumatismes et empoisonnements et aussi sur un autre plan une prévalence notable du diabète.
Ce diagnostic a permis de réaliser un programme territorial de santé dans lequel le Pays peut apporter une réelle plus-value. Trois axes sont donc envisagés pour agir sur le plan local :
•    Créer les conditions pour aider l’installation de professionnels de santé,
•    Conforter nos équipements de santé,
•    Accentuer les actions de prévention.
Sur ce dernier point, le Pays a réalisé un inventaire des actions de prévention sur l’ensemble du territoire. Le Pays a aussi animé des Points Relais Santé dans chaque centre social. L’objectif de ces relais est d’identifier les besoins de la population et leur apporter des réponses adaptées en matière de prévention.
Le Pays Bourgogne Nivernaise s’est doté d’une chargée de mission santé. Elle travaille avec les différents partenaires : professionnels de santé, établissements de santé et établissements médico-sociaux, et avec les élus à l’élaboration d’un contrat local de santé.

En effet, à la demande de l’Agence Régionale de Santé, les collectivités territoriales sont appelées à contractualiser sur une démarche d’amélioration de l’accès aux soins de premier recours et sur des actions de prévention en santé.

Un projet territorial de santé publié par l’ARS (http://www.ars.bourgogne.sante.fr/Projet-regional-de-sante.79002.0.html), lui-même décliné en différents schémas et programmes (offre de soins, médico-social, handicap…), doit permettre aux collectivités d’y trouver les actions qui répondent à des besoins locaux et de les prioriser sur les trois prochaines années.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s